Visite de Monseigneur Brouwet

Visite de Monseigneur Brouwet le 24 mars 2011

Nous avons eu la grande chance d’avoir la visite de Monseigneur Brouwet, évêque auxiliaire de Nanterre le jeudi 24 mars 2011.

Tous les primaires étaient rassemblés pour l’écouter. Voilà le contenu de ce moment intense vécu ensemble :

Mgr Brouwet a d’abord répondu à quelques questions d’élèves :

  • Qui êtes- vous ?

Dans un diocèse, il y a un évêque. Dans le diocèse de Nanterre, l’évêque est Monseigneur Gérard Daucourt. Un évêque a été nommé pour l’aider, cela s’appelle un évêque auxiliaire, c’est moi, Monseigneur Brouwet. Je suis évêque depuis 3 ans.

  • Quelles sont vos occupations ?

Je m’occupe de toutes les paroisses du département , des aumôneries, des écoles catholiques. Je vais partout où il y a des chrétiens, je vais aussi à la rencontre de tous les baptisés et des non baptisés dans le diocèse.

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir évêque ?

Avant d’être évêque, il faut être prêtre : on peut penser à devenir prêtre à tout âge. C’est un appel de Dieu : le Seigneur nous appelle, il parle à notre cœur. Puis c’est le pape qui nomme les évêques. Avant d’être évêque, j’étais prêtre à Neuilly.

  • Que préférez- vous dans vos activités ?

Dire la messe chaque jour : écouter la parole de Dieu et Le recevoir dans l’Eucharistie. Un prêtre célèbre chaque jour sa messe. Chaque dimanche, un évêque célèbre une messe dans une paroisse différente du diocèse.

Un évêque (ou un prêtre) prie chaque jour, il parle à Dieu.

Quand on parle à Dieu, on peut Lui dire merci : merci d’avoir appris plein de choses à l’école, merci pour nos amis, merci pour cette belle journée ensoleillée, merci d’avoir à manger chaque jour, merci pour nos parents qui s’occupent de nous, merci de nous permettre d’avoir des activités, merci de nous permettre de partir en vacances.

Quand on parle à Dieu, on peut aussi Lui demander quelque chose: Lui demander d’aider à guérir un malade, de nous aider à grandir, de passer une bonne journée, de nous protéger, de nous aider à pardonner, de prier pour le Japon, pour la Lybie… Ce n’est jamais compliqué de prier : on peut prier seul, ou avec d’autres, à la maison, à l’école, dans la rue…

dsc03571.jpg dsc03572.jpg

Puis Monseigneur Brouwet a lu l’évangile du dimanche suivant, et l’a commenté :

dsc03566.jpg dsc03565.jpg

Evangile de la Samaritaine

Autrefois, les femmes allaient au puits chercher de l’eau en dehors du village. La samaritaine est une de ces femmes qui rapportait de l’eau, et Jésus lui a demandé à boire : elle a refusé de lui donner à boire car c’était un étranger. Jésus lui a répondu : « si tu savais que j’étais Jésus, c’est toi qui me demanderais à boire ».

Car Jésus c’est une source, il nous donne à boire toute notre vie : quand on prie, quand on communie. Quand on va communier, c’est comme si on venait boire à la source. Quand on est réuni ensemble pour écouter sa parole, c’est comme si on venait s’abreuver.

On est baptisé (on devient enfant de Dieu) avec de l’eau : l’eau vive qui représente tout ce que nous donne le Seigneur.

Puis avec Monseigneur Brouwet, nous avons prié : l’évêque proposait le micro à tous les enfants qui avaient une intention de prière : « merci Seigneur pour ma famille, guéris ma grand-mère qui est malade, merci de nous accompagner sur le chemin de la vie, merci pour mes amis, merci pour ton amour, aide moi à pardonner, soutiens les japonais dans leur épreuve » les enfants ne manquaient pas d’intentions ! etc….

Ensuite, Monseigneur Brouwet est passé dans les 4 classes de maternelle , il a bavardé avec les plus petits. Dans une classe les enfants lui ont raconté une histoire, ce fut un moment très chaleureux et les petits ont raconté leurs peurs, leurs cauchemars mais aussi leurs joies.

Monseigneur Brouwet a visité notre école avec Mme Alabadan.

Monseigneur Brouwet a partagé avec les enseignantes, les mamans catéchistes et le Président d’ogec notre repas. Nous avons librement échangé sur le fonctionnement de l’ogec, sur la catéchèse à Saint-Alexandre , sur les travaux à venir,…

Après le repas, nous avons eu un échange entre les adultes et Monseigneur Brouwet .

Monseigneur Brouwet nous a expliqué ce que voulait dire devenir homme. Grandir en humanité c’est grandir en Christ, suivre le chemin du Père, avec le regard de Dieu.

Dans nos écoles catholiques, on a un projet monté à la lumière de l’Evangile, on fait route ensemble.

Avoir devant soi des enfants baptisés, ce n’est pas rien, ils ont la vie de Dieu en eux, ils ont la grâce de l’Esprit-Saint pour grandir en eux.

On inscrit nos frères et sœurs dans la foi. Comment les faire grandir dans cette foi Chrétienne ? Nous devons toujours nous appuyer sur la grâce du baptême, du pardon.

La mission d’éducation est portée par une équipe autour du chef d’établissement pour aider l’enfant à développer son intelligence, son corps, son éducation ceci afin qu’il accède à la Parole.

Aider l’enfant à vivre dans le réel : grandir dans un corps qui bouge, l’aider à répondre à certain questionnement qu’est -ce que je fais de mon corps ?

Aider les enfants à développer leur créativité, c’est développer l’imaginaire à partir du réel, rester ancré dans le réel.

Au niveau de la relation, l’enfant doit avoir l’estime de soi.

Et nous adultes, comment on se tait pour écouter l’autre ? Quel sens donne t-on au service, au pardon ?

Notre rôle est aussi de former nos jeunes à la liberté intérieure afin qu’il développe l’autonomie, la responsabilité, le discernement, l’esprit critique.

Nous avons ensuite posé quelques questions à Mgr Brouwet puis nous avons répondu aux siennes.

Cette visite nous a fait prendre conscience que nous appartenions à une communauté.

L’école Saint-Alexandre constitue une vraie pierre de notre église.

Un très grand Merci Monseigneur Brouwet pour ce temps d’échange , de réflexion qui nous a tous rempli d’une grande joie !

dsc03567.jpg dsc03568.jpg
dsc03569.jpg dsc03570.jpg
dsc03574.jpg