CM1-B

LA DICTEE HISTOIRE DE L’ART EN CM1B

Aujourd’hui, c’est vendredi ! Il y a toujours une excitation palpable en CM1… La dictée a été corrigée… Les élèves arrivent et découvrent un peu fébriles leur cahier du jour sur la table… Ai-je fait mieux que la semaine dernière ? Ai-je amélioré mon pourcentage de réussite ?

Car, chaque semaine, immuablement, le jeudi a clôturé la fin d’une semaine de travail d’orthographe avec l’exercice de la « Grande dictée ».

Deux points d’attention ont guidé la correction de la maîtresse : les erreurs sont notées avec un code qui permet à l’élève de chercher à se corriger par lui-même mais surtout un pourcentage de réussite en fonction du nombre de mots est calculé et rapporté dans un graphique de progression.

Deux enjeux sont recherchés pour l’élève :

  • Voir où sont mes erreurs mais sans me décourager : « Je sais quand même écrire beaucoup de mots même si j’ai encore des progrès à faire »
  • Mettre en valeur la progression : « Ai-je fait mieux que la dernière fois ? »

Donner du sens aux apprentissages pour mieux motiver et impliquer nos élèves, c’est bien la préoccupation que nous avons en tant que professeur. Comment donner du sens à cet exercice de la dictée ? En CM1 cette année, nous avons décidé de le mettre en lien avec l’histoire de l’Art.

Ainsi, chaque semaine la dictée est l’occasion d’une nouvelle rencontre avec une œuvre d’art : la grotte de Lascaux, le château de Chambord, les 4 Saisons de Vivaldi… tout devient prétexte à, apprendre du vocabulaire, s’exercer sur des accords, jouer avec les verbes et les temps… Et nous nous laissons entraîner par nos émotions face à ces œuvres d’art, et nous nous laissons porter par des mots qui ouvrent nos yeux sur les beautés du monde.

Faire de la dictée un exercice stimulant et enrichissant…

Vivement jeudi prochain !